L'interface graphique Xfree86


La configuration de l'interface graphique ne va pas toujours sans peine. Cependant, les matériels supportés par Linux sont de plus en plus nombreux. Il y a déjà beaucoup de cartes supportées, et leur nombre s'accroît. Même les marques les plus récalcitrantes à donner les informations nécessaires pour écrire un driver cèdent afin de ne pas s'aliéner les utilisateurs de plus en plus nombreux de Linux. La liste des cartes graphiques supportées figure dans le Hardware-Howto. Le programme Superprobe peut aussi vous aider à déterminer les éléments de votre configuration.

Le premier et meilleur conseil que je puisse donner est de trouver des informations sur la carte graphique et sur le moniteur.

Il s'agit de connaître la marque et le modèle de la carte video et si possible le type du processeur graphique. Dans le cas où vous ne trouveriez pas de gestionnaire exactement prévu pour votre carte graphique, vous avez des chances de pouvoir quand même en utiliser un prévu pour une carte ressemblante.
Il vous faut aussi connaître la marque et le modèle de votre moniteur. Là, vous avez statistiquement moins de chances de le trouver dans le liste des moniteurs connus, mais vous pourrez toujours vous en sortir si vous connaissez ses caractéristiques (fréquences horizontale et verticale notamment).

Pour configurer l'interface graphique, il existe un programme qui s'appelle XF86Setup. Après quelques essais, on finit en général par arriver à une configuration correcte. Attention toutefois à ne pas dépasser les capacités de votre moniteur car il y a effectivement risque de l'endommager.

Une fois renseignée la boite de dialogue de XF86Setup, il ne reste plus qu'à taper startx pour passer en mode graphique. Si cela fonctionne, on pourra choisir après son gestionnaire de fenêtres préféré dans le fichier ~/.Xclients de chaque utilisateur.

retour à la page précédente